Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Conseils d'utisation

IMPORTANT: Pour naviguer dans les meilleures conditions sur ce blog il est conseillé d'utiliser le navigateur Mozilla-Firefox.
Lorsque vous cliquez sur une photo pour l'afficher, si un petit (+) apparait sur le curseur, vous pouvez recliquer pour agrandir.

SERAINCOURT-08


 
                    (Cliquer pour agrandir)
                Mairie: route de Remaucourt
                      Tél.: 03.24.72.36.41
                      Fax.: 03.24.72.36.41
                           Permanences:
                         -Mardi: 10h - 12h
                         -Jeudi: 17h - 19h

Texte Libre

Liens

18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 10:34


                               Pour agrandir, c'est ici                                    Pour agrandir, c'est ici
 Cette maison était, il y a encore peu de temps, visible au 3
rue de la Place. Elle a été démolie pour une construction neuve


Dans le porcien on trouve deux principaux types d'habitat ancien:

1) Les constructions en murs de craie:

Les murs sont constitués de moellons de craie. Les blocs sont plutôt de petit appareillage, prenant la forme de parallélépipèdes d’une trentaine de centimètres d’arête. Les moellons de craie sont liés par un mortier composé de chaux hydraulique mélangée à un gâchis riche en fragments de craie.

Si la craie est de très bonne qualité, le mur peut-être composé d’une seule épaisseur de blocs, parfois doublés de carreaux de terre ou de torchis. Mais on trouve le plus souvent des murs fourrés avec au centre un mortier de terre et de petits blocs de craie, parfois même avec des gravats divers . De même, si la plupart des murs sont composés de blocs taillés et appareillés, on peut aussi trouver des morceaux de craie grossièrement taillés, assemblés par des mortiers de terre et recouverts d’enduits .

Les maisons en craie se développent généralement au dessus d’une cave voûtée et reposent sur un soubassement en calcaire dur, en brique, en meulière ou même en rognons de silex qui protège la craie des remontées capillaires. De même,les encadrements de portes, les rebords et les angles des murs sont fréquemment composés d’un calcaire plus dur ou de briques.

L’association craie – brique, typique du 16 ème siècle était purement décorative , mais on rencontre plutôt l’utilisation conjointe de craie et de torchis voire de craie et de carreaux de terre (les carreaux de terre sont des briques non cuites, composées de terre argilo-calcaires, de gravier voire de brindilles, dont la terre provient des sols qui se trouvent au-dessus de la craie (riches en argiles de décalcification).

2)Les constructions en murs de torchis:

Dans l'histoire de l'humanité, la terre crue et le bois sont certainement les deux matériaux qui ont été les plus employés pour la construction des habitations.
Le torchis, fait d'argile , continue actuellement de garnir ou de recouvrir de nombreuses maisons bâties selon le principe du colombage. La maison à colombage se distingue par le système de fixation des bois entre eux. Les assemblages, bois à bois, se font à tenons et mortaises et son chevillés les uns aux autres.

Murs à ossature en chêne, remplis de torchis(terre, paille, chaux) couverts d'un essentage de planches(aulne ou peuplier), bardage d'ardoise sur les parties exposées. Le pan de bois repose sur un soubassement de craie, isolé du sol par une semelle de pierre. Toit à faible pente avec croupe, recouvert d'ardoise.


Souple et écologique, le torchis est un excellent isolant thermique et phonique, bien meilleur que le parpaing ou encore la brique. De plus, il laisse respirer l'ossature bois et l'empêche de pourrir.

Le torchis a une bonne inertie thermique, la maison reste chaude en hiver et fraiche en été. Il protège le bois des structures en absorbant et en ventilant son éventuelle humidité, permettant de prolonger la durée de vie des habitations.

Partager cet article

Repost 0
Published by Daniel RENAUDIN. - dans L'Habitat Ancien
commenter cet article

commentaires