Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Conseils d'utisation

IMPORTANT: Pour naviguer dans les meilleures conditions sur ce blog il est conseillé d'utiliser le navigateur Mozilla-Firefox.
Lorsque vous cliquez sur une photo pour l'afficher, si un petit (+) apparait sur le curseur, vous pouvez recliquer pour agrandir.

SERAINCOURT-08


 
                    (Cliquer pour agrandir)
                Mairie: route de Remaucourt
                      Tél.: 03.24.72.36.41
                      Fax.: 03.24.72.36.41
                           Permanences:
                         -Mardi: 10h - 12h
                         -Jeudi: 17h - 19h

Texte Libre

Liens

15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 11:13
  

L'Ordre du TempleL'ordre du Temple

Hugues de Payns (Hugues de Payens, de la Maison des comtes de Champagne) et Geoffroy de Saint-Omer vivant sous la Règle des chanoines de saint-Augustin créent l'ordre du Temple dont la mission est de protéger les chrétiens partant en pèlerinage à Jérusalem.

C'est au concile de Troyes (14 janvier 1128 ), à la demande de Saint-Bernard (Bernard de Clairvaux) que l'Ordre est véritablement créé.

Pendant près de deux siècles, les Templiers vont accroître leur aura pour revenir en Occident en 1291 après le chute de Saint-Jean d'Acre.

Leur retour ne pouvait pas plaire à tout le monde, d'autant plus que l'Ordre du Temple ne faisait que s'enrichir au fil du temps : donations, achats, intérêts des prêts accordés, ... tout semblait donner à l'Ordre une puissance lui permettant de bouleverser l'organisation féodale ...

Philippe le Bel, envieux vis-à-vis des Templiers, du fait de leurs richesses et de leur puissance, a cherché par plusieurs moyens à les utiliser à ses fins. Cherchant au départ à en devenir le grand maître tout en restant roi de France, il joua un jeu de trahison qui finit par l'arrestation, le Vendredi 13 Octobre 1307 au matin, de tous les Templiers du royaume.

Structure de l'Ordre du Temple

 

La hiérarchie de l'Ordre se composait de :

  1. Le Maître : Le rôle du maître, ainsi que son pouvoir sont relativement restreints. Il a un rôle de représentation et se contente de signer les documents qui lui sont soumis par le chapitre général.

  2. Le Sénéchal :Deuxième personnage le plus important de l'Ordre. Sa fonction essentielle est de le remplacer lorsque celui-ci s'absente.

  3. Le Maréchal du Couvent du Temple : Il est le chef militaire de l'Ordre.

  4. Le Commandeur de la Terre de Jérusalem : Quatrième personnage en ordre d'importance dans l'Ordre, il en est le trésorier.

  5. Le Commandeur de la Cité de Jérusalem : Il est aussi le frère hospitalier de l'Ordre.

  6. Les Commandeurs des Terres de Tripoli et d'Antioche : Ils sont les représentants du maître dans ces provinces.

  7. Les Commandeurs des autres Provinces : Ils ont le même statut que les frères précédents, exception faite que leurs provinces ne sont pas des terres en "Guerre", ils n'ont donc pas de maréchaux pour les seconder.

  8. Le Frère Drapier : Il est le responsable d'une partie de la logistique de tous les frères de l'Ordre.

  9. Les Frères Chevaliers Commandeurs des Maisons : Ils étaient simplement responsables de leur maison, c'est-à-dire, commanderie, forteresse, etc...

  10. Le Commandeur des Chevaliers : Il y a plusieurs commandeurs des chevaliers. Ils sont en fait des lieutenants du Maréchal du Couvent.

  11. Le Turcoplier : Il commandait aux turcoples (troupes indigènes), c'est à dire des habitants de Terre Sainte qui s'engageaient dans l'Ordre.

  12. Le Sous-Maréchal : Comme son nom l'indique, il est sous le commandement du maréchal du Couvent.

  13. Le Gonfanonier : Il commande aux écuyers.

  14. Le Commandeur de la Voûte d'Acre : C'est un trésorier particulier. C'est lui qui administre tous les biens de l'Ordre qui sont débarqués des bateaux à leur arrivée dans le port d'Acre.

Seraincourt Commanderie de l'Ordre du Temple 

Au XIIIème siècle, la Commanderie est composée d'un manoir avec ferme, basse-cour, église, presbytère, 450 arpents de terre de labour et prairie, 140 de bois sur les 1600 arpents appartenant à la commune(Arpent: ancienne mesure de surface qui valait, selon les régions, de 35 à 51 ares).

Le commandeur a droit à un quartel de froment et autant d'avoine sur chaque arpent de terre du territoire de la commune.

Mais le responsable de cette entreprise agricole supervisait également le domaine de Chaumontaigne(Chaumontagne). C'est un domaine considérable, situé au nord de la commune de Seraincourt dont il est un écart. Il se composait de deux fermes, dans l'une desquelles se trouvait une chapelle dédiée à Saint-Jean-Baptiste où on disait la messe chaque semaine. Les terres qui dépendaient de ces fermes étaient de 756 arpents en labour et de 180 arpents de bois, le tout valant, en 1788, un revenu de 6.450 livres.

En 1269, un seigneur nommé Robert, donne au Temple de Seraincourt tout ce qu'il possède à Mainbressy et Mainbresson en maisons, cens(redevance annuelle due par le tenancier au seigneur pesant sur la censive, le cens était en principe fixe et perpétuel et pouvait être en argent ou en nature) , rentes, prés, vignes, bois, eaux, moulins, justice, seigneurie et 200 arpents de terre.

Il est possible que cette commanderie ait également possédé à Montcornet une maison et 40 arpents de terre.

Enfin, avec un peu plus de certitude, nous savons que cet établissement possédait à Simonet(arrondissement de Charleville-Mézières) une maison, 130 arpents de terre, un moulin banal, une chapelle dédiée à Saint-Etienne et un moulin à Verneuil-sur-Aisne.

Maison du Temple, sise dans le diocèse de Reims "domus de Serenicourt", "de Seraincourt", "Serincourt", "de Serena curia", en laquelle le prècepteur de la baillie du Temple de Merlan, Thierri de Boux-aux-Bois, vint en 1295.

En 1301, le prècepteur de Seraincourt est frère Jean de la Celle, "de Cella" ; il fut le dernier prècepteur de la maison.

 

 

Cet établissement disparaît en tant que Commanderie des Templiers le 13 octobre 1307 au moment de l'arrestation, sur ordre de Philippe le Bel, de tous les Templiers du royaume.

 

L'Ordre de Malte

 


L'ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, dit ensuite de Rhodes puis de Malte, fut établi pour combattre les infidèles par Gérard, mort en 1120.

Cet ordre religieux-militaire était régi par un grand-maître qui avait sous lui des grands prieurs, des baillis, des commandeurs, des chevaliers, des frères servants d'armes, frères servants de l'église, frères d'obédience et donnés ou demi-croix.

On remarquait dans la circonscription actuelle du département des Ardennes une belle commanderie de Malte à Boult-aux-Bois, canton de Chesne-le-Populeux.



Seraincourt Commanderie de l'Ordre de Malte
 

La seigneurie de Seraincourt, canton de Château-Porcien, après avoir appartenu aux Templiers, fut dévolue aux Chevaliers de Malte sous le titre de Commanderie.

Seraincourt était en réalité membre de la Commanderie de Boncourt dont le siège était à Boncourt(Aisne). Il est question de la Terre de Seraincourt dès l'an 1179, dans une charte de Signy, à l'occasion du traité qui intervint entre les religieux de l'abbaye dudit Signy et les Templiers, alors en différend au sujet de la contigüité de leurs terres.

La Commanderie de Boncourt possédait des biens dans la municipalité de Damouzy. Elle possédait encore, au territoire de Launois, la ferme d'Aboncourt, dans la municipalité de Logny-les-Chaumont, un petit corps de ferme, dans celle de Mesmont, une grange et enfin à Seraincourt, avec la seigneurie de ce nom, plusieurs corps de ferme et celle dite de Chaumontaigne(Chaumontagne), un moulin à eau et plusieurs pièces de bois. L'estimation faite de tous ces biens le 30 octobre 1790, fixait le revenu du domaine à 10431 livres 15 sols.

Les charges locales et annuelles de Seraincourt sont ainsi établies dans la déclaration de biens faite en 1790:


1° Pour le curé de Seraincourt, pour sa portion
congrue......................................................
550 livres
2° Pour le pain béni de noël............................. 12 livres
3° Pour la cire de l'église, pain d'autel, vin de
messe et blanchissage, entretien des linges et
ornements de l'église......................................
140 livres
4° Pour les dépenses de la réparation de l'église
et presbytère dudit Seraincour(t, année commune,
y compris la fourniture des linges, ornements et
autres objets pour le service divin.....................
400 livres
5° Pour les gages de Mr le lieutenant de la
justice de seraincourt........................................
30 livres
6° Pour les gages du garde-bois......................... 150 livres
7° Pour son logement........................................ 24 livres
8° Pour les frais annuels des officiers de la justice
de Seraincourt, pour les cueillerets desdits
seigneuriaux.....................................................
40 livres
9° Pour les frais annuels des mêmes officiers de
la justice dudit lieu, pour les assiettes, délivrances
et récolements des coupes ordinaires desdits bois
taillis de Seraincourt, Forest et Chaumontagne....
20 livres
10° Enfin, pour la dépense des réparations desdits
château de Seraincourt, la grande ferme dudit lieu
et le moulin à eau aussi dudit lieu........................
700 livres
Le total desdites charges locales et annuelles
s'élevait à la somme de deux mille soixante-six livres..................................................................
2066.livres

 

On connait les noms de trois anciens Commandeurs de Seraincourt:

- 1349: frêre Jacques de Hautavesnes

- 1355: frêre Guillaume de Chaconin

- 1389: frêre Jean Petit.

Voici quels furent les deux derniers commandeurs:

- 1786, Hubert-Louis de Culant, bailli, grand'croix de l'ordre, de la vénérable langue de France, lieutenant du grand trésorier du même ordre, commandeur de Boncourt, Seraincourt et membres en dépendant, résidant à Malte.

- 1789, Nicolas-Pierre Desnos, chevalier profès, grand'croix de l'ordre, grand bailli de la Morée, commandeur des Commanderies de Saint-Jean-de-Latran, de Boncourt, Seraincourt, lieutenant général des armées navales.

On prétend qu'il a existé sur le territoire de Villers-devant-le-Thour, canton d'Asfeld, un couvent des Templiers, dont les biens auraient été donnés à l'abbaye de Saint-Martin de Laon, ordre de Prémontré.

Repost 0
Published by Daniel RENAUDIN. - dans Commanderie des Templiers
commenter cet article